Retour

Le Bois Joalland

Contexte

Quand on a l’habitude de flâner sur les berges du lac, difficile d’imaginer que cette étendue d’eau, véritable patrimoine de la ville, n’a que 100 ans ! Le paysage n’a rien à envier à la nature la plus sauvage et pourtant… La situation de Saint-Nazaire, qui connaissait depuis le 19e siècle des problèmes d’approvisionnement en eau potable, devint véritablement critique en 1917, avec l’arrivée des troupes américaines. Les besoins en eau furent tels que la création artificielle d’un immense réservoir d’eau s’imposa : l’étang du Bois-Joalland.

Aujourd’hui espace dynamique de loisirs nautiques et de pratiques sportives diverses, le Bois Joalland est également un milieu naturel sensible soumis aux activités humaines et aux pollutions qui en découlent.

Enjeux

– Élaborer un Schéma Directeur pour établir un diagnostic du milieu naturel et de l’ensemble des activités et usages présents dans un contexte élargi.
– Proposer ensuite des actions permettant de préserver le site tout en envisageant une offre et des aménagements compatibles.
– Les orientations qui ressortiront de l’étude envisageront les courts, moyens et longs termes.

Les premiers axes de réflexions sont les suivants :
– Préserver le milieu et la qualité de l’eau :
– Préservation faune et flore, préservation rives
– Identifier et agir sur l’ensemble des pollutions
– Diagnostic des usages
– Proposer une offre adaptée
– Évaluer les zones à préserver ou à faire évoluer
– Aménagements possibles / développement des offres de porteurs privés

Les Partenaires

Ville de Saint-Nazaire / addrn

Données clés

– 400 hectares : le lac du Bois-Joalland est le plus important des bassins aux portes de la ville.
– 3 kilomètres : c’est environ la longueur du tour du lac
– 20 mètres : le ponton accessible à tous et notamment aux personnes à mobilité réduite.
– 1 base nautique pour la voile et l’aviron y est implantée
– 1 piste de BMX bosselée à souhait
– 1 aire de jeux aménagée avec des structures en bois et cordages épais

Etang du bois Joalland © Martin Launay / CARENE