Retour

L’éco-quartier de Sautron

Contexte

L’ouverture de la station d’épuration des Ecossiernes a permis de fermer la station de Sautron. Une centaine de logements verra le jour sur ce site d’exception à deux pas du front de mer. Répondant à des exigences environnementales fortes, ce projet a l’ambition d’obtenir le label national « EcoQuartier »

Enjeux

Sur l’emprise de l’ancienne station d’épuration (environ 1,7 ha), à proximité immédiate du front de mer et des commerces de la rue de Pornichet, une centaine de logements dont la moitié de logements aidés (dont 30% d’habitats sociaux) seront construits autour d’un nouvel espace public.

Ce projet d’aménagement urbain prévoit un cœur de quartier sans voiture, largement végétalisé avec une aire de jeux pour les enfants, un espace de loisirs sportifs et des espaces communs pour des jardins potagers. L’implantation des bâtis sera densifiée en cœur d’îlot afin de limiter les vis-à-vis et les ombres portées sur les constructions.

En réflexion depuis 2014, le projet d’Eco-Quartier de Sautron a été réfléchi, discuté et conçu pour répondre à sept grands objectifs :

  1. Des aménagements définis en conciliant les objectifs des politiques de la Ville et de son agglomération en matière de logement, les enjeux du développement durable et le travail collaboratif engagé avec la population et les futurs constructeurs.
  2. Un cœur de quartier sans voiture, largement végétalisé, pour une grande qualité d’usages.
  3. Des constructions respectant les parcelles riveraines (distances, hauteurs, ombres portées, orientations des ouvertures…) et privilégiant une densification au coeur de la parcelle.
  4. Des espaces publics généreux entre les constructions qui participent également à l’ambiance générale du quartier.
  5. Des déplacements doux vers les équipements et les commerces de proximité favorisés et confortés.
  6. Des logements diversifiés en accession privée et abordable ainsi qu’en locatif social.
  7. Un quartier exemplaire en termes d’empreinte environnementale et sociale (bâtiments passifs, chantiers à faible nuisance, participation citoyenne aux étapes du projet…).

Les partenaires

Ville de Saint-Nazaire, SONADEV, SILENE, Association « Habitat participatif Soleil Levant – Sautron », CISN

Données clés

107 logements dont :
– 48 en accession libre ou abordable (opération privée CISN et ASA GIMBERT architectes)
– 37 en locatif social (opération conduite par SILENE et ARCAU architectes)
– 12 lots libres de 250 m² en moyenne
– 10 logements d’habitat participatif

Pointe de Villès et quartier de Sautron © Martin Launay – Ville de Saint-Nazaire